CSG et pouvoir d’achat

Angle 1 : pourquoi une augmentation de la CSG ?
L’un des objectifs clés du programme fiscal d’Emmanuel Macron consiste à soutenir le pouvoir d’achat des actifs. Augmenter la CSG de 1.7 pts permet de financer :
– pour les salariés du secteur privé : la suppression des cotisations salariales maladie et chômage (3,15 pts du salaire brut), soit une augmentation instantanée de leur salaire net
– pour les fonctionnaires et les indépendants : une réduction équivalente de leurs charges… et ce, sans mettre en danger l’équilibre de nos dépenses publiques !
C’est donc une mesure qui permet de financer une augmentation du pouvoir d’achat de tous les travailleurs.
Cette solution a été privilégiée à l’augmentation de la TVA, qui aurait touché tout le monde, notamment les plus modestes qui consacrent une part plus importante de leurs revenus à la consommation.
Cette mesure concerne uniquement ceux qui paient déjà la CSG et elle ne s’appliquera pas aux retraités modestes exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit (ex. couple de retraités gagnant moins de 22 000€/an), c’est-à-dire 40 % des retraités. En revanche, elle concernera les revenus du capital.
Angle 2 : quel impact du programme économique de EM sur le pouvoir d’achat des classes moyennes et populaires ?
1) Salarié au SMIC : +127 à 174€ net par mois en moyenne
 La suppression des cotisations salariales (chômage et maladie), soit 3,1 points, compensée par une hausse de la CSG de 1,7 point : +21€ par mois
 La revalorisation de la prime d’activité de 50 % : +77€ par mois
 L’exonération de taxe d’habitation : +29€ par mois a minima
2) Couple à 5 000€ brut / mois : +125€ net par mois en moyenne
 La suppression des cotisations salariales compensée par une hausse de la CSG de 1,7 point : +70€
par mois
 L’exonération de taxe d’habitation : +40€ par mois
 L’option d’individualisation de l’IR : +15€ par mois
3) Retraités : augmentation de pouvoir d’achat, en particulier pour les retraités modestes
Retraités modestes (ex. couple avec un revenu inférieur à 22 000€ / an) : + 30€ par mois
 L’exonération de la taxe d’habitation : + 30€ par mois
 Pas d’augmentation de la CSG
Autres retraités : l’exonération de taxe d’habitation fera, dans la grande majorité des cas, nettement plus que compenser la hausse de CSG
=> Nous vous invitons à consulter la tribune de Philippe Aghion et David Amiel pour les détails de ces estimations : https://en-marche.fr/article/tribune-philippe-aghion-david-amiel-le-pouvoir-d-achatdes-actifs-des-classes-moyennes-et-populaires