Hackathon Santé : Un prix utile pour les porteurs de projet

La seconde édition du Hackathon Santé de Normandie, qui a eu lieu à l’abbaye du Valasse les 13, 14 et 15 avril, a permis de faire sortir trois projets concrets et de qualités, avec un très haut potentiel de faisabilité, de l’avis même du jury, qui a eu du mal à les départager. C’est pourquoi il y a eu deux premiers exaequo !

Le projet OkDocky-PediaHelp, c’est la fusion de deux projets, le premier porté par un père et son fils et le second par les urgences pédiatriques de Rouen. L’objectif faire un pré-diagnostic rapide, grâce à une intelligence artificielle, et ensuite conseiller les parents sur l’action à mener pour traiter au mieux l’urgence (ou non) de la situation.

Le projet Move’n Caux, porté par une personne atteinte de spondylarthrite ankylosante. L’objectif : améliorer les conditions de vie, grâce à des exercices personnalisés, et rompre l’isolement des personnes atteintes de cette maladie, tout cela grâce à une application.

Le projet eHealth Community, qui permet aux professionnels de santé qui souhaite utiliser leurs connaissances et leurs compétences dans les pays qui ont cruellement besoin de médecin, mais qui ne peuvent pas se déplacer sur place.

En plus de l’accompagnement des équipes gagnantes par Caux-Seine développement et Hacking Health. La députée Stéphanie Kerbarh a souhaité remettre un prix original et inédit :

« Quand on a un projet qui nous tient à coeur, il faut qu’on sache s’entourer et trouver des partenariats. Et je sais à quel point c’est difficile d’entrer en contact avec ces partenaires. […] Je leur offre à chacun cinq mises en contact que vous aurez identifié et dont vous pensez qu’il vous serait utile. », Stéphanie Kerbarh.

De l’avis de l’organisateur du plus grand Hackathon Santé du monde, qui réunit 400 participants à Strasbourg chaque année, le prix qui a été donné par la députée Stéphanie Kerbarh est innovant et véritablement utile pour les porteurs de projet.